Égalité des sexes : le combat continue


|


A l’occasion de la cérémonie de la «Fête des Mères», qui réunit traditionnellement l’ensemble des mères de famille employées par la Mairie, le Maire, Yves Révillon, a réaffirmé son attachement à l’égalité des sexes et expliqué en quoi des progrès lui semblaient encore nécessaires. En voici les principaux extraits.

«Dans le monde professionnel, depuis des décennies, la place des femmes a considérablement évolué. Aujourd’hui, un grand nombre de femmes exercent des responsabilités au sein de leur entreprise. De même, certains métiers, qui étaient auparavant exercés exclusivement par des hommes, sont désormais exercés aussi par des femmes. Ces évolutions sont positives, aussi bien pour les jeunes femmes qui voient le champ des possibles en matière de formation et d’orientation professionnelles s’élargir, mais aussi pour leurs collègues masculins qui trouvent dans la collaboration avec les femmes d’autres manières de travailler, d’appréhender les problèmes et de s’organiser.

Il y a pourtant un domaine qui résiste, encore et toujours. Il ne s’agit pas d’un secteur économique, ni même d’un domaine de la vie sociale, mais d’une sphère plus restreinte mais ô combien importante. La famille et le couple. Des études montrent que les femmes consacrent presque deux heures par jour aux tâches ménagères, quand les hommes, eux, n’y passent que 45 minutes. Et ce n’est malheureusement pas pour des raisons d’efficacité. On pourrait penser que les choses vont en s’arrangeant, puisqu’il y a 20 ans, les femmes consacraient 2h et demie par jour aux tâches ménagères, soit 30 minutes de plus qu’aujourd’hui. Mais de leur côté, la quote-part des hommes n’a augmenté que d’une minute quotidienne ! Autant dire qu’à ce rythme, il nous faudra quelques décennies avant d’atteindre une véritable égalité au sein des ménages !

Cette inégalité dans la répartition des tâches constitue malheureusement un frein à l’épanouissement professionnel et à l’engagement des femmes dans le domaine associatif. En France, il y a aujourd’hui trois fois plus de femmes que d’hommes qui renoncent à leurs carrières pour des raisons familiales. C’est un grand gâchis que de se priver de tout ce potentiel. C’est particulièrement vrai en politique où il a fallu légiférer pendant de longues années pour obtenir la parité au niveau local et national. Et pourtant, les femmes portent un autre regard sur le monde, proposent d’autres réflexions et la Politique a beaucoup à gagner de leur analyse.

Heureusement, la marche vers l’égalité avance petit à petit depuis la fin de la guerre. C’est une révolution lente mais profonde qui s’opère et dont nous pouvons tous nous réjouir. Comme quoi, les grandes révolutions ne se font pas toujours sur les barricades ou les places publiques, mais aussi dans les cuisines. C’est certes moins spectaculaire et nettement plus difficile… Mais en même temps bien plus efficace et pérenne. »

Tribune libre parue dans le journal de Bois-Colombes n°117


Retour sur la campagne municipale


Le bilan de Yves Révillon
Notre bilan
La lettre d'Yves Révillon
Notre lettre
Le projet de Yves Révillon
Notre projet
Bois-Colombes Ensemble
Notre équipe
Bois-Colombes Ensemble Bois-Colombes Ensemble

Continuons de vivre heureux à Bois-Colombes

Avec Yves Révillon