Pour une vision positive du travail

Remise des diplômes d’honneur du travail, Vendredi 6 novembre 2009

Je vous souhaite la bienvenue dans les Salons de l’Hôtel de Ville de Bois-Colombes pour cette cérémonie de remise des diplômes de la Médaille d’honneur du travail.

Cette cérémonie, souvent méconnue, vise à témoigner la reconnaissance d’une entreprise ou d’une administration vis-à-vis de celles et ceux qui lui ont donné entre 20 et 40 années de leur temps, de leur énergie, bref, de leur vie.

Cette reconnaissance prend d’autant plus de sens à l’heure où, malheureusement, le travail se fait de plus en plus rare. L’actualité économique est là pour nous le rappeler : quand on a un travail, il faut tout faire pour le conserver. Cela implique des efforts, des sacrifices, de la fatigue. Mais la hausse brutale des chiffres du chômage ainsi que la précarité qui touche bon nombre de nos concitoyens montrent que ces efforts sont plus que jamais nécessaires.

Ce sens de l’effort, vous l’incarnez mieux que quiconque, vous qui avez prouvé sans relâche votre compétence et votre sens des responsabilités. J’imagine que cela n’a pas toujours été facile : il y a certaines périodes de la vie où, en dépit de notre volonté, il est difficile de faire preuve de la même énergie au travail, où certaines circonstances de la vie privée, heureuses ou non, peuvent prendre le pas sur la vie professionnelle.

Votre présence aujourd’hui montre que vous avez réussi à relever ces défis, à surmonter ces difficultés et que vous avez prouvé, de manière régulière et répétée, votre motivation et votre fidélité.

Je parlais il y a un instant de l’actualité qui nous montre, s’il en était besoin, de la valeur et même de la rareté du travail.

Il y a malheureusement d’autres actualités récentes qui montrent le découragement de certains face à des mutations de leur travail, face à certains choix de management, face à la pression croissante qu’ils ressentent. Un découragement qui, on l’a vu hélas ces dernières semaines, peut engendrer des conséquences tragiques, définitives.

Ce mal-être au travail est un phénomène qui n’est pas nouveau mais qui s’exacerbe pendant les périodes de difficultés économiques et qui illustre une vision dévoyée de la relation de travail.

Il est le reflet exactement inverse de ce que vous incarnez, vous qui êtes réunis ici aujourd’hui, c’est-à-dire : la confiance, le sens de l’écoute et du dialogue, la volonté de construire un projet ensemble, de défendre ensemble l’intérêt d’une organisation.

C’est cette vision du travail – une vision productive, collective, positive – que le diplôme que je m’apprête à vous remettre défend, ce sont ces valeurs qu’il célèbre.

Dans un contexte aussi sombre, cette médaille et cette cérémonie me paraissent particulièrement fortes et pleines de sens. Elles montrent que la relation de travail peut être, aussi, une formidable aventure humaine. A ce titre, je souhaite que le parcours de chacun d’entre vous puisse servir d’exemple à tous ceux qui doutent.

2 réponses à “Pour une vision positive du travail

  1. je recherche la liste des candidats de « Bois-Colombes ensemble »
    guylossouarn@sfr.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s